illustration eco-blog

Protégez-vous du moustique tigre !

Je mesure moins d’un centimètre, mon corps et mes pattes sont zébrés noir et blanc, mes ailes sont complètement noires, je vole lentement et je suis vecteur de maladies… Je suis, je suis… Le moustique tigre !

Véritable nuisible, il ne cesse de nous causer des sueurs froides dès que les beaux jours arrivent. Pourtant, saviez-vous qu’il est au pic de son activité de mai à novembre ? Autrement dit, une bonne partie de l’année ! Alors pour prendre conscience des risques et les prévenir, nous vous proposons un article complet dédié à ce féroce prédateur…

image montrant un moustique tigre

Sa prolifération en Francecarte de france représentant la prolifération du moustique tigre

La présence du moustique tigre a été déclarée dans 42 départements de notre pays (oui, oui, chez nous aussi, le moustique tigre haut-savoyard existe !), ce qui représente une hausse de 30% par rapport à 2017. L’Aedes albopictus, de son nom d’origine, s’adapte à tous les environnements, même les plus urbains. Pourquoi ? Parce qu’il est très résistant, qu’il vit autour de tous points d’eau, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur : étangs, vases, pots de fleur, gamelles d’animaux, fontaines, flaques, et toutes les eaux stagnantes sont de vrais nids à moustiques.

Ce moustique est particulièrement agressif envers l’homme et attaque en journée. Son activité se concentre en début et fin de journée, à l’aube et au crépuscule.

 

Les causes et les enjeux

Le moustique tigre évolue très rapidement : Les œufs mettent 7 à 20 jours pour éclore, les larves vivent environ 15 jours et les adultes deux à quatre semaines. Un seul moustique peut prendre environ 300 œufs en un mois et vit dans un rayon de 100 à 150 mètres autour de son lieu de naissance… et donc autour de chez vous ! Et oui, le moustique qui vous pique est né chez vous !

Comment savoir si l’on a été piqué par un moustique tigre ?

La piqure est douloureuse pendant quelques jours. Surveillez l’évolution de la piqûre et en cas de fièvre dans les jours qui suivent consultez votre médecin traitant.

 

L’enjeu est de santé publique. Cette espèce de moustique est particulièrement vecteur de maladies. Des pathologies détectées en France depuis 2014, un fléau aux symptômes sévères et peuvent s’avérer dangereux, voir mortels :

Chikungunya

  • Forte fièvre
  • Maux de tête
  • Douleurs articulaires
  • Arthralgies
  • Fatigue

Dengue

  • Forte fièvre
  • Maux de tête
  • Courbatures
  • Fatigue
  • Hémorragies

Plus de 6500 cas en France en 2018

Zika

  • Fièvre et courbatures
  • Maux de tête
  • Eruptions cutanées
  • Douleurs articulaires
  • Douleurs musculaires

1141 cas de France entre 2015 et 2018

Les risques sont réels. Signaler la présence du moustique tigre dans une zone géographique est un acte citoyen : vérifiez qu’il s’agit bien de cette espèce, prenez une photo du spécimen, signalez-le sur le site officiel www.signalement-moustique.fr ou sur l’application IMoustique®, et signalez aussi tout cas suspect de maladies virales à l’ARS.

 

Les solutions

Quand on sait que 80% des gîtes larvaires sont créés par l’homme autour de son logement, on se dit qu’il y a tout de même quelques bons gestes à réaliser pour limiter la prolifération :

  • Couvrir les piscines
  • Changer régulièrement l’eau des plantes ou la remplacer par du sable humide
  • Eliminer les potentielles sources d’eau stagnante
  • Fermer les récupérateurs d’eau
  • Nettoyer les gouttières et descentes pour qu’elles ne soient pas obstruées
  • Nettoyer les regards, caniveaux et drainages chaque année
  • Installer des grilles de protection sur les gouttières (pare-feuilles)

Le pare-feuilles sert à empêcher l’obstruction de vos gouttières, et donc d’éviter que l’eau ne stagne. Fabriqué en aluminium, il est écologique, durable et 100% recyclable. Cet accessoire est perforé pour filtrer l’eau et permettre son évacuation sans laisser passer le moindre moustique : une véritable barrière contre les nuisibles !

Efficace, économique, résistant et simple à poser, il vous évitera la corvée de l’entretien des gouttières.

Pour se protéger efficacement des piqûres :

  • Installer des moustiquaires
  • Utiliser des répulsifs domestiques (naturels !) en diffusions dans la maison
  • Porter des vêtements longs et couvrants
  • Utiliser des répulsifs cutanés (anti-moustiques naturels aussi !)

Quand élimination des nuisibles et bien-être de nos lecteurs rime avec écologie et solutions en accord avec notre planète, la rédaction de l’éco-blog adhère et vous partages de bonnes idées. C’est pour cela que notre blog existe ! Inscrivez-vous à notre newsletter pour être au courant des nouvelles publications. Passez un bel été et vive l’écologie !

 

<a href= »http://www.freepik.com »>Designed by jcomp / Freepik</a>

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.