Photo du projet Solar RoadWays, la Route du Futur

Et si la route du futur était photovoltaïque ?

Les années passent et nous découvrons toujours plus de projets spectaculaires que nous n’aurions osé imaginer quelques décennies en arrière.

M’auriez-vous cru il y a vingt ans si je vous avais annoncé qu’un jour il serait possible d’imprimer des objets en bois ou encore que bientôt nos immeubles pourraient être surmontés de forêts ?  Me croiriez-vous si je vous disait que la route du futur est aujourd’hui à notre portée ?

Solar Freaking Roadways, le projet dingue de la route du futur

Je vous invite donc à découvrir le projet Solar Roadways ou « les dalles de revêtement photovoltaïques et connectées ». On comprend bien la notion de photovoltaïque et on imagine facilement les avantages que l’on pourrait retirer de cette énergie si l’on utilisait la totalité de la surface de nos routes pour produire de l’énergie. Mais il est plus difficile de saisir l’ampleur de la chose en matière de route ou encore de revêtement  connecté.

Imaginez pouvoir changer le dessin d’un terrain de sport en fonction du sport que vous souhaitez pratiquer, imaginez que la route adapte le marquage au sol en fonction du trafic, des accidents, des imprévus. Imaginez une route qui vous préviens quand un animal traverse, imaginez que cette route ne puisse jamais être verglacée ou enneigée. Vous commencerez alors à percevoir une petite partie de ce que cette technologie peut permettre.

L'autoroute vue Par Solar Roadways

Un Financement collaboratif

Les créateurs de Solar Roadways ont choisis le financement collaboratif via la plate forme IndieGogo et le projet a aujourd’hui explosé son objectif avec près de 1 900 000$ récoltés auprès de plus de 43 000 personnes, pour une demande initiale de 1 000 000$. Plusieurs projets sont en cours comme annoncé dans une des dernières publication Facebook  :

  • Amtrak station à Sandpoint, Aéroport de Sandpoint, Idaho
  • Panhandle Refuge pour Animaux à Ponderay, Idaho
  • Département des Transports, Idaho
  • Université de Boise State, Idaho
  • Université de Wright State, Ohio
  • Kennedy NASA’s, Florida

En plus de ça, ils sont en relation étroite avec l’administration fédérale des autoroutes américaines à qui ils font un rapport d’avancement mensuel sur l’état de leur projet.

Bref les choses semblent avancer petit à petit et j’espère que le support des milliers de personnes qui soutiennent le projet permettra d’éviter que les différents lobbys attaqués comme ceux du pétrole et de l’électricité ne tuent le projet dans l’œuf. Tout comme j’espère que les moyens engagés soient à la hauteur de ce projet quelque peu révolutionnaire.

Je vous invite donc maintenant à découvrir la vidéo de présentation qui est particulièrement bien faite et qui va probablement vous mettre des étoiles dans les yeux 😉 (vidéo en anglais)

Pour Aller plus loin :

Vous pouvez suivre l’évolution du projet sur :

Et vous pouvez encore participer au financement sur IndieGogo.

Post-scriptum

J’ajoute quand même une petite note pour signaler que plusieurs personnes émettent des avis négatifs sur ce projet, concernant la quantité astronomique de matières premières nécessaires pour fabriquer des milliers de km de routes équipées de cette technologie… L’information est donc à prendre avec un minimum de recul, mais nous ne pouvons en tout cas que saluer tous les efforts qui sont faits pour diminuer notre empreinte écologique et rendre par la même occasion notre monde un peu plus sûr !

3 Comments

  1. le monde devient effectivement fou si même les alternatifs s’y mettent et que le public financent !
    Le problème n’est pas sur les autoroutes, les trottoirs…mais dans notre consommation excessive qui détruit les équilibres qui permettent la vie sur notre planète alors que les profiteurs du système continuent à dépenser à nos frais quelques 400 milliards d’€ pour conditionner les gens à consommer toujours plus. C’est là qu’il faut agir .

  2. Il s’agit de concepts innovants et à très forte valeur ajoutée.

    Chaque projet à ses admirateurs et ses détracteurs, ces derniers faisant souvent plus de bruit que les premiers.

    Malheureusement et comme vous l’avez dit, les lobbys du pétrole et de l’électricité sont très puissants et influents. Ce pourrait être un frein majeur à ce projet.

    Le commentaire d’Alain me semble par ailleurs un peu hors-sujet.

  3. Je suis bien d’accord, et j’ajouterai qu’internet apporte beaucoup de changements dans ces domaines !
    Les détracteurs peuvent se faire entendre beaucoup plus facilement, mais les projets comme celui-là peuvent aussi trouver des sources de financement décentralisées et donc hors de portée des lobbys…
    Des avantages, et des inconvénients, comme souvent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.