Des maisons écologiques révolutionnaires

Chaude en hiver, froide en été, le tout avec une dépense énergétique minimale et des matériaux à l’impact écologique réduite… La maison écologique et passive n’est plus une utopie réservée aux architectes et aux millionnaires.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

http://conseils-thermiques.org/

La maison écologique est d’abord une maison passive, c’est-à-dire une maison dont les besoins énergétiques pour le chauffage et le refroidissement sont faibles, c’est-à-dire inférieurs à 15 Kw par m2 et par an.

Il y a plusieurs critères à respecter :

  • Isolation performante
  • Étanchéité
  • Absence de pont thermiques
  • Consommation énergétique faible voire nulle.

Version améliorée de la maison passive, la maison énergétiquement active quant à elle, fabrique carrément son énergie via des techniques vertes comme l’éolien, les capteurs solaires ou la géothermie.
Les maisons écologiques, passives, actives ou bioclimatiques reprennent souvent des principes architecturaux propres aux constructions anciennes.

1)La maison doit être orientée plein sud, avec une forme rectangulaire pour maximiser l’exposition.

2)Des éléments divers doivent être prévus pour protéger du soleil en été et accumuler la chaleur en hiver.

www.duurzaamthuis.nl

 

3)L’isolation par l’extérieur est aussi à la base de la maison écologique, car elle évite les ponts thermiques.

4)Les vitres doivent être à base de double voire de triple vitrage.

5)Pour la géothermie, l’utilisation de puit canadien (ou puit provençal) peut-être un vrai plus : Il s’agit d’utiliser la température stable du sous-sol pour préchauffer ou rafraîchir l’air entrant dans le cadre d’un système de ventilation double flux. C’est le système le plus souvent utilisé pour garder une maison passive parfaitement isolée.

6) La maison écologique est également une maison dont les matériaux ont un impact minimum sur l’environnement : par exemple du bois issu de forêts gérées durablement, ou des matériaux de récupération, ou encore des matières qui se recyclent facilement en fin de vie.

Aujourd’hui ce sont les maisons préfabriquées ou en kit qui sont à la pointe dans le domaine de la construction écologique. Les éléments de la maison sont pré-montés en partie par le fabricant, ce qui rend la construction ultra rapide.
Quelques exemples particulièrement séduisants de maisons écologiques :

La maison modulaire en bois

La Soleta est une maison écologique made in Roumanie qui associe isolation parfaite et énergies renouvelables adaptées au lieu de vie. Très légère, elle est posée sur des plots en bois et se passe de fondations. Elle est également extensible à l’envi par l’ajout de modules possible sans travaux compliqués. Les matériaux utilisés sont le plus écologique possible.
http://www.soleta.ro

La maison en brique de bois

Basées sur une conception en kit les maisons qui se construisent comme des jeux pour enfants ont la côte et celle-ci est particulièrement ludique.

Basée en Ariège, la société Brikawood a conçu des briques en bois assez révolutionnaires qui permettent de monter soi-même ou de faire monter sa maison, un peu comme dans le jeu de Chalet Suisse de notre enfance.

Les briques s’emboitent sans clous ni colle, ni aucun procédé de fixation autre que des tasseaux de bois. La société propose des kits pour réaliser des minis houses, des studios ou de véritables maisons.

Isolation par copeaux de bois à l’intérieur des briques creuses, double ou triple vitrage, ventilation avec récupération de chaleur, garantie de l’absence de pont thermique. Les maisons en brique de bois répondent à la future norme RT 2020 et ont droit au label maison passives.
http://www.brikawood-ecologie.fr/

Les maisons pop-up

C’est un bureau d’étude basé à Aix-en-Provence qui a imaginé le concept de la maison passive Pop Up. À la base, une structure entièrement réalisée à partir de l’assemblage de blocs isolants en polystyrène expansé entourée de panneaux de bois.

À priori le matériau de base semble peu écologique, mais sa légèreté, sa longévité, son prix et ses propriétés thermiques en font un excellent isolant pour maison passive.
En lui associant panneaux solaires ou éolienne, on peut transformer sa maison pop up en maison à énergie positive.

La société Pop Up ne construit pas elle-même. Elle vend un plan et les matériaux nécessaires et vous met en relation avec des professionnels habilités à monter ses maisons. Compter entre 1300 et 2000 euros /mètre carré pour une maison clefs en main.
http://www.popup-house.com/

La maison en kit de Starck

Il fallait bien que le roi du design s’empare du concept de la maison passive. Il l’a fait en s’associant à l’entreprise slovène Riko autour du projet P.A.T.H : P pour préfabriqués, A pour accessible, T pour technologiques et H pour home (maison).

Une éolienne domestique signée Starck est installée sur le toit et peut combler 20 à 60% des besoins énergétiques de la maison.

Des stores vénitiens sont intégrés entre les couches de verre des doubles vitrages et un toit en corniche peut accueillir des plantes et des panneaux solaires.

Pour cette maison de designer il faut compter un minimum de 2600 euros /mètre carré hors finitions.
www.starckwithriko.com

La maison en carton

Futuriste, simplissime et très abordable c’est la maison coup de cœur pour ceux qui possèdent un petit terrain et veulent y poser une petite maison de vacances ou de week-end facile à vivre.

La wikklehouse est basée sur un concept de modules de 4,60 m de large sur 1,20 m de profondeur qui s’emboitent les uns dans les autres pour rallonger la maison.

La première section est faite d’une façade tout en verre et les segments suivants accueillent des ouvertures en mode hublot. On peut y ajouter cuisine et salle de bain.

Fabriquées à partir de cartons et de bois, entièrement recyclables, ces maisons à l’isolation ultra performante sont tout de même censées durer 100 ans. Pas besoin de permis de construire : elles sont posées sur un châssis de bois surélevé et fournies avec un petit escalier et une petite terrasse. La maison de plage rêvée, posée en une journée.

Dommage que la société basée à Amsterdam n’en produise que 12 par an.
http://www.wikkelhouse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.