10
Fév

Un crapaud dans la mare…numérique

Hormis le fringant Canard (toujours aussi déchaîné), la tradition française du journal satirique alliant dessin de presse et articles de fond est fragilisée par les bouleversements des nouveaux modes de consommation médiatiques. Dans ce contexte, internet offre un espace d’expression assez puissant. C’est là que nous avons découvert un autre habitué des marécages, pas tout à fait aussi énervé que le Canard mais tout de même bien concerné : leCrapaud.fr.

Source: LeCrapaud.fr / Jérôme Liniger

Source: LeCrapaud.fr / Jérôme Liniger

Une équipe aguerrie

Ce blog d’information écologique créé en 2009, est le résultat d’un travail à six mains (parfois plus). Des dessins ironiques, parfois trash, parfois touchants, qui résument en un clin d’œil un véritable article de fond à lire dans la foulée.

Le dessin est l’œuvre de Jérôme Liniger et Nicolas Jacquette, deux artistes graphiques à la tête du Studio Irrésistible. Cette agence de conseil en communication visuelle finance et promeut le Crapaud, en collaboration avec son rédacteur Robert Fiess.

Un rédacteur qui est loin d’être un débutant : Robert Fiess est ce qu’on pourrait appeler un modèle du journalisme à la Française. Après avoir fait ses classes dans les années 70 à RMC, à l’Express et dans l’émission TV Aujourd’hui madame, il est chargé en 1978 de créer l’édition française du très chic magazine Géo. Challenge mené à bien puisque le Géo des années 90 a permis de sensibiliser à la fragilité de la nature le grand public. La beauté des photos publiées à une époque où internet n’était pas encore venu mettre le monde à portée d’écran n’y est pas pour rien.
Désormais à la retraite, celui qui a également fondé l’Académie Prisma Press pour la formation des journalistes, met son temps libre et son expérience au service d’une cause qui lui tient à cœur, l’écologie.

 

Des batraciens qui nous ressemblent

Source : LeCrapaud.fr/Nicolas Jacquette

Source : LeCrapaud.fr/Nicolas Jacquette

Un gros crapaud visiblement très agité, portant moumoute blonde et entonnoir sur la tête, chevauche une vague crasseuse traversée par un pipeline crachant son pétrole et barré des mots ‘alternative facts’. Le tout s’apprête à engloutir deux autres crapauds en blouse blanche, absolument sans défense.
C’est le regard porté par leCrapaud.fr sur le danger que représente le négationnisme écologique de l’administration Trump pour la science, la recherche et l’environnement.
Sous le dessin, un texte passionnant sur les prémices de la chasse aux sorcières qui menace la communauté scientifique américaine, et ses effets possibles sur l’effort mondial de ralentir le changement climatique.

Récemment c’est la colère sacrée des indiens Lakotas contre le pipeline du Dakota qui a fait prendre la plume à Robert Fiess. Pas étonnant, le journaliste a aussi co-écrit un livre sur les Navajos avec un aventurier autrichien.

Source :LeCrapaud.fr/ Jérôme Liniger

Source :LeCrapaud.fr/ Jérôme Liniger

Un traitement de l’actualité la plus pressante sous l’angle de la conscience écologique et humaniste, mais dans le respect journalistique des faits, c’est ainsi qu’on pourrait résumer le travail du Crapaud.

Petite consécration d’un travail de 7 années, le Crapaud a pu exposer ses dessins lors de la COP 22 de Marrakech où s’étaient rendus les deux membres du Studio Irrésistible. Le Crapaud en a profité pour tenir un journal de cette COP et ouvrir ses pages (numériques) à un illustrateur marocain de talent, Abdellah Bennabbou.

Source : LeCrapaud.fr/Abdellah Bennabbou

Source : LeCrapaud.fr/Abdellah Bennabbou

À partager sans modération

Source : LeCrapaud.fr / Nicolas Jacquette

Source : LeCrapaud.fr / Nicolas Jacquette

Loin de l’écologie politique et des partis, leCrapaud.fr a comme sa devise l’indique, « 1001 façons d’aimer l’écologie » : société, consommation, agriculture, climat, mais aussi humanitaire, comportement animal, recherche… Tout est traité avec de la vraie info pour le fond et de la vraie ironie pour la forme.

Les trois animateurs du blog portent un regard à la fois drôle, perçant et objectif sur notre monde. D’une mare de Dordogne dont les grenouilles trop bruyantes sont menacées par la justice, au drame de la déforestation des forêts primaires, ils savent faire varier la focale.

Source : LeCrapaud.fr / Nicolas Jacquette

Source : LeCrapaud.fr / Nicolas Jacquette

Si vous avez envie de partager votre engagement écologique autour de vous, sans risquer de heurter la sensibilité politique des uns et des autres, ces petits dessins sont parfaits à faire circuler sur les réseaux sociaux. Et si vous ne voulez pas rater une publication, n’oubliez surtout pas de vous abonner à leur Newsletter ou à leur page Facebook.

Une goutte dans l’océan peut-être, un petit cailloux dans la mare, sans doute, mais comme dirait Pierre Rahbi avec la parabole du Colibri : si chacun fait sa part… Le Crapaud, lui, fait largement la sienne.


Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.