5
Mar

L’Europe ne veut plus du bois récolté illégalement… ouf, je croyais que c’était interdit !

07-bois

Depuis le 3 Mars, les importations de bois récolté illégalement sont passibles de délit au sein de l’Union Européenne. C’est plutôt une bonne nouvelle qui intervient quelques années après l’interception d’une cargaison de bois suspecte menée par Greenpeace.

« Notre action sur le Galina III a permis d’attirer l’attention des autorités sur ces trop nombreux bateaux qui arrivent chaque semaine à Caen, La Rochelle, Nantes ou Sète chargé de milliers de m3 de bois issu du pillage des forêts tropicales. » Déclare Grégoire Lejonc pour Greenpeace France

Mais qu’on ne nous fasse pas avaler du cheval des couleuvres, le Règlement sur le Bois de l’Union Européenne (RBUE) sera relativement difficile à encadrer, tant la ressource est présente dans la société de façons différentes (importations de mobilier, décoration, outils, papier…), et tant la société elle même est pleine de couleuvres et d’anguilles capables de contourner la loi !

QUID de la traçabilité au delà des frontières ?

Si les contrôles devraient s’accroître en Europe, comment garantir qu’un produit fabriqué à base de bois sur un autre continent n’utilise pas une ressource illégale, et contribue à la déforestation ? A l’imprimerie, nous n’avons pas attendu une décision Européenne pour nous assurer de la bonne traçabilité du papier que nous utilisons : notamment grâce au label FSC, qui garantit la provenance d’un papier issu de la gestion responsable des forêts. Mais ce label est aussi présent sur tous les articles réalisés en bois, et il est reconnu sur toute la planète… au delà des frontières Européennes.

L’assurance d’une provenance légale et soutenable

Bien au delà de l’aspect légal, c’est une vision globale de la gestion forestière mondiale que propose FSC, en intégrant une gestion écologiquement appropriée, socialement bénéfique et économiquement viable, permettant de répondre aux besoins des générations actuelles et futures.

FSC reste donc aujourd’hui l’un des rares gages de crédibilité pour certifier qu’aucun arbre utilisé pour fabriquer un produit ne provienne d’une forêt protégée ou soit abattu illégalement. Notre imprimerie a fait le choix de s’engager sur cette voie, mais vous pouvez aussi le faire à votre niveau en privilégiant l’achat de produits labellisés FSC à d’autres produits.

Agir seul, pour ne plus agir seul

Au final, même si son efficacité reste à démontrer, je pense qu’il faut soutenir l’action entreprise au niveau Européen car elle va vraiment dans le bon sens. Ce qu’on peut déplorer, c’est l’absence d’une réelle gouvernance mondiale sur le sujet, et plus largement en matière d’environnement [ndr : si voir naître une Organisation Mondiale de l’Environnement (OME) était un des rêves de notre très cher défunt Stéphane Hessel, gageons que ses descendants connaîtront cette chance].

Dans cet engagement unilatéral, se pose la question de savoir pourquoi s’engager alors que d’autres se croisent les bras. Je dirais que c’est l’essence même du combat pour l’écologie : comme en alpinisme, il faut parfois avoir le courage d’ouvrir de nouvelles voies pour que les gens les empruntent.

 Image de prévisualisation YouTube

Photo : BCClimateChampion

Un commentaire

  1. Oussama dit :

    C’est une très bonne décision je pense que les bois auront accès a UE pas d’autre méthode surtout que c’est un marché qui vaux des millions de €.

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.