13
Oct

9 objets pour devenir un homme

rasoir-ecologique
Dans mon billet intitulé votre rasoir écolo, j’exposais les différentes façons de se raser, et celle que j’ai choisi : le rasage écolo au coupe-chou.

Aujourd’hui, je vide ma trousse de toilette et vous présente les 9 objets qui me permettent de m’adonner librement à la pogonotomie.

Mon kit de rasage écolo

Si l’idée vous prenait de laisser glisser une lame de coupe-chou sur votre joue, lisez ce qui suit et visualisez mon kit de rasage écolo.

  1. Le coupe-chou : également appelé sabre, le maniement de ce rasoir nécessite un apprentissage long, parfois douloureux, mais sa précision et la qualité de rasage sont inégalables.
  2. Le blaireau : celui que j’utilise n’est pas en poils de blaireau mais de sanglier.
  3. Le savon à barbe : il faut le faire mousser à l’aide d’un blaireau et d’un peu d’eau. Si vous n’êtes pas adepte du rasage façon cow-boy, utiliser ce savon est un premier pas pour réduire ses déchets (bombes de mousse à raser, gels…).
  4. Le bol à savon : utile pour faire mousser le savon à barbe.
  5. La pierre d’Alun : appliquée sur les coupures, elle désinfecte les petites plaies après le rage. Je l’utilise également comme déodorant.
  6. Le baume après-rasage : toujours une noisette de crème après le rasage pour hydrater la peau.
  7. Le cuir : avant chaque rasage, je passe mon coupe-chou au cuir pour l’affûter. Il y a 2 faces, généralement l’une est verte (ou rouge) et l’autre blanche.
  8. La pâte abrasive : elle s’applique sur la partie réservée à cet usage sur le cuir (côté vert). A renouveler tous les 4 à 5 rasages ou quand la pâte appliquée sur le cuir est trop sèche.
  9. La coticule jaune : cette pierre sert pour l’aiguisage annuel du coupe-chou. Vous pouvez également faire aiguiser votre rasoir chez un armurier ou dans une coutellerie (mais tous ne proposent pas ce service).

Pour un rasage toujours plus écologique

Remarque : il existe une méthode encore plus écologique mais aussi plus radicale qui consiste à laisser pousser le poil et à le couper aux ciseaux… ou plus sauvage encore en abandonnant l’idée même de se raser.


5 commentaires

  1. Rosselin dit :

    Le coupe-chou est dangereux et nécessite un apprentissage sérieux. Et le bol est utile. Sinon, où range-t-on le savon ?

    JR

  2. LGV dit :

    j’ai choisi la méthode sauvage, sinon j’utilisai un blaireau, mais le coupe choux est tentant !

  3. Julien dit :

    Moi aussi je suis sur la méthode sauvage… un coup de ciseaux de temps en temps…

  4. clem dit :

    excellent! 🙂 moi aussi je veux opter pour le rasage à la cowboy mais le coupe choux est cher de nos jour… je suis en quête d’un site pas cher…

  5. oui, effectivement le coupe choux est tentant ! et c’est pas trop cher clem, je t’assure.

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.