Ecotourisme

ecotourisme
Mon rêve absolu : le Mexique !

Ses plages de sable fin, sa gastronomie très épicée, ses traditions populaires très vivantes, sa culture impressionnante…

Seulement voilà, finir enfermée dans un hôtel surpeuplé, loin de la culture nationale, et se disputer une part de pizza avec 300 autres voyageurs au buffet me déprime à l’avance…

Je me suis donc penchée sur l’écotourisme : toutes les formes de tourisme alternatif qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales d’un territoire à l’attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts environnementaux et sociaux, qu’ils pourraient y générer.
Et j’ai trouvé un site formidable qui résout mon problème : Voyage pour la planète.

Le principe : un guide touristique qui propose toute une collection d’hôtels et de séjours écologiques et solidaires dans le monde. L’avantage de ce site, c’est qu’il sélectionne et met en avant des infrastructures qui répondent à des critères très stricts en matière d’écotourisme :

– Ils sont à taille humaine et s’intègrent au mieux à l’environnement,
– ils favorisent les emplois locaux et financent des projets pour les populations locales,
– ils réduisent au maximum leurs impacts sur l’environnement (grâce à l’utilisation d’énergie renouvelable, la fabrication d’hébergement de manière traditionnelle et en matériaux locaux, la gestion de leurs déchets, etc…),ou qui participent à des programme de protection de la nature,
– ils permettent aux visiteurs d’être sensibilisés à la véritable culture locale, et à leur patrimoine.

Et tout cela dans une ambiance conviviale, et au travers de prestations de qualité, et dans des prix tout à fait raisonnable. Ils ont même poussé le vice en proposant des logements qui offrent des menus locaux, bio, et pour certains même, végétariens !

Petit coup de cœur pour :
– une lune de miel dans un écoresort de luxe sur une ile sauvage des Philippines qui finance la protection des tortues, des poissons et des coraux , qui traite ses eaux usées par les plantes, dont les employées ont reçus une formation « be green » et vous sensibilisent à la préservation de l’environnement.
– Un séjour dans un camp permanent au fonctionnement écologique, au plus profond du Bush Australien, où vous vivrez une expérience de rencontre, de partage et de respect avec la communauté aborigène des Ngkalabons .
– Et enfin, mon préféré : un écolodge qui fonctionne à l’énergie solaire, qui recycle les eaux usées et les déchets, au cœur du Yucatan mexicain, et où on vous inculquera, de manière ludique, les règles essentielles de l’écologie et du respect de la nature en vous confrontant à la fragilité de leur écosystème.

Et si prendre l’avion, et ainsi émettre du CO2 vous déprime toujours autant, pas de panique ! Voyage pour la planète s’est associé à Action Carbone, et vous propose de compenser votre vol, trajet en voiture, ou tout autre moyen de transport polluant, en finançant des projets de séquestration de CO2 et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

A titre d’exemple :
Un billet d’avion Genève / Mexico, aller/retour, en classe économique
= 9519 km
= 4219 KG de CO2, soit 2,3 fois ce que la terre peut supporter par personne, et par an, pour stopper l’accroissement de l’effet de serre.
= 84,38 € de compensation financière
= 28,68 €, après déduction d’impôts de votre financement à un programme Action Carbone, ce qui vous avouerez, n’est franchement pas grand-chose !

bedroom-own-garden-patio-by-jplondonwelcome_02hotel-les-aiglons-spafamily_house_01

Alors profitez en, parce que la planète, elle, ne prend pas de vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.