Du gingembre pousse dans ma cuisine

Le gingembre, je ne peux pas m’en passer : pour une note exotique en cours de cuisson, pour une note rafraîchissante en sorbet ou dans un cocktail, pour une note pepsy et sucrée quand il est confit au moment du dessert. Je l’apprécie sous toutes ses formes pour ses pouvoirs… aromatiques, bien sûr.

Oui mais voilà, chaque achat me rend coupable car son empreinte environnementale frise les 45 fillettes ! Bio ou non, mon rhizome préféré a parcouru des milliers de kilomètres. Inde, Chine ou Pérou : des provenances bien trop lointaines et incompatibles avec ma conscience écologique, ou du moins mon envie de consommer « raisonnable ».

 

Alors, je me suis demandé si cette plante tropicale accepterait de pousser chez moi. Après quelques recherches, j’ai trouvé comment faire !

  1. Achetez une racine de gingembre dans votre magasin habituel. Bio de préférence, sinon elle risquerait d’avoir été traitée avec de l’inhibiteur de croissance. Choisissez-la bien charnue, sans rides ni parties abîmées, à la peau brillante et claire, avec de petites pousses, des bourgeons légèrement verts.
  2. Préparez ensuite le pot de fleurs. Il doit être large et pas trop profond (les racines poussent horizontalement), avec des trous de drainage. La terre doit être riche et fluide : une dose de sable pour trois doses de terre. Sur le fond du pot, déposez des pierres pour que l’eau puisse être bien drainée. Mélangez bien et remplissez de terre le pot jusqu’au trois quarts. Vous l’installerez dans un endroit chaud mais où la lumière est peu intense et indirecte. Comme le gingembre aime la chaleur, et même s’il sera à l’abri à l’intérieur, il faudra mieux le planter au printemps.
  3. Déposez la racine dans le sol avec les bourgeons dirigés vers le haut. Recouvrez de 2 ou 3 cm de terre. Arrosez bien. Il faudra maintenir le sol humide : pulvérisez chaque jour ou arrosez très légèrement pour ne pas noyer le gingembre qui risquerait alors de pourrir.
  4. Après quelques semaines, des pousses apparaîtront. Poursuivre l’arrosage. Puis viendront des tiges et des feuilles. Patientez encore deux semaines. Lorsque les parties vertes se dessèchent, regardez si des rhizomes ont poussé dans la terre. Ce sont eux que vous récolterez. Ils seront sûrement petits mais tout à fait consommables. Prélevez la quantité que vous souhaitez puis remettez en place la terre. Tant que vous prendrez soin de votre petite plantation, vous pourrez récolter du gingembre à volonté.

 

Bien sûr, il faudra faire preuve de patience : huit à dix mois pour la première récolte. Mais l’écologie est un projet à long terme qu’il ne faut jamais remettre à demain.

4 Comments

  1. Je suis cloué ! Je n’aurais jamais pensé que l’on pouvait faire pousser du gingembre. Alors que c’est cela parait si simple.
    Merci pour l’astuce, car je suis un inconditionnel de la cuisine asiatique et donc grand consommateur de ce rhizome !

  2. Merci pour beaucoup pour ce petit tuto. C’est toujours un plaisir d’être capable de produire un peu de sa nourriture…ça nous rapproche un peu de ce que faisaient nos parents ou grands-parents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.