Les alternatives au cuir

La mode vegan a le vent en poupe © Eugenio Marongiu Shutterstock

Vous êtes à la recherche d’une alternative au cuir ? Vous souhaitez consommer des produits plus éthiques ? Cet article propose des astuces qui permettent d’épargner les animaux tout en ayant des produits de qualité.
Premièrement, il faut savoir que le cuir est devenu coûteux par manque de matière première. Ensuite cette industrie est une cause de pollution, la peau étant traitée avec des produits hautement nocifs dans les pays producteurs comme l’Inde, détruisent l’environnement mais aussi la santé des travailleurs et sans respect des animaux.

Que ce soit dans une démarche écologique, économique ou éthique pour proposer une alternative aux vegans, plusieurs alternatives existent.

Pourquoi se passer du cuir ?

  • Le cuir est toxique et polluant

Vous pensez que des chaussures en plastiques sont plus polluant que celles en cuir ? Vous vous trompez, les peaux sont traitées avec de nombreux produits chimiques (sans réglementations dans certains pays comme l’Inde) qui peuvent s’avérer très dangereux pour la santé mais aussi pour l’environnement. Certaines villes d’Asie voient leur environnement se détruire à cause de cette industrie nocive; rivières, animaux, agricultures sont contaminés par cette industrie sans scrupule.

  • Conditions de travail

Lorsque vous dépassez les frontières de l’Europe, les conditions de travail ne sont pas respectées et les travailleurs des pays pauvres donnent de leur santé pour gagner un salaire misérable, sans aucune formation pour manier les produits chimiques, ils sont exposés et polluent eux-mêmes leur région.

  • Le manque de transparence de l’industrie du cuir

Il est difficile pour le consommateur de savoir les conditions de vie de l’animal et son origine. En effet, il n’est pas rare de retrouver sur nos vêtements de cuir ou fourrure de chiens et chats (provenant principalement de Chine). N’oublions pas la souffrance animal dont la mise à meurt sont pour la plupart du temps barbare et sadique.

Un sort cruel © Maksym Povozniuk

Différentes alternatives au cuir

Le cuir d’ananas : Carmen Hijosa est la créatrice de Piñatex. Bien que l’entreprise, qui se trouve aux Philippines, soit la première connue à ce jour pour vendre du cuir d’ananas. Dans l’archipel océanique, on utilisait déjà la verdure de ce fruit pour fabriquer des accessoires féminins au 16e siècle. C’est de cet artisanat que Carmen Hijosa s’est inspirée : elle extrait les fibres des feuilles d’ananas pour en faire un tissu robuste dont les nervures ressemblent à s’y méprendre à du cuir animal. 480 feuilles (soit environ 16 ananas) sont nécessaires pour fabriquer un mètre carré de textile qui pourra un jour servir à fabriquer des sacs à main, vestes et chaussures.

 

© http://www.ananas-anam.com/pinatex/

 

Le cuir de raison : Voici un textile non tissé qui est fabriqué par le société Vegea à partir de marc de raisin. C’est avec ceux-ci qu’est manufacturé le textile écologique. La confection est réalisée en Italie, par une entreprise fondée en 2014 par l’architecte Gianpiero Tessitore. Avec ses 18% de production viticole mondiale, l’Italie semble être le pays tout indiqué pour cette exploitation. Environ 26 milliards de litres de vins sont produits chaque année. Avec cette quantité, 7 milliards de kg de marc de café pourraient être dégagés. Vegea espère donc pouvoir fabriquer 3 milliards de mètres carrés de son cuir de raisin par an. Il est destiné au secteur de la mode, de l’ameublement et de l’automobile.

© http://www.vegeacompany.com/en/

 

L’éco-cuir de Richard Wool : Un grand pas en avant est en train d’être franchi grâce à Richard Wool, un ingénieur chercheur des États-Unis, qui a développé un éco-cuir artificiel. L’éco-cuir est produit à partir de fibres naturelles telles que le lin ou le coton mélangé à du maïs, du soja et d’autres huiles végétales, fibres qui sont ensuite assemblées sur plusieurs couches. Le résultat est vraiment probant et très similaire au cuir animal.

© inconnue

 

 

 

About the author
Community Manager de l'imprimerie Villière (imprimerie écologique).

One Comment

  1. Je ne connaissais pas du tout le cuir d’ananas! On en apprend tous les jours! Je suis vraiment bluffée par le résultat. Le rendu est vraiment exceptionnel. On a du mal à croire que cela puisse être de l’ananas. Ce fruit a décidément bien des vertus!

    C’est vraiment une bonne chose que l’on puisse se passer du cuir animal car aucun animal ne mérite de finir en chaussure ou en sac à main. J’aime bien le cuir mais il ne faut jamais oublier que derrière il y a une souffrance inutile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.