14
Déc

Slow fashion, une autre façon d’être à la mode

knitted heart

Après le slow food qui a changé le contenu de nos assiettes, et si le slow fashion changeait le contenu de nos placards ?

Difficile d’imaginer un univers moins compatible avec le concept « durable » que la mode : Avec 10 mini collections par an chez Chanel et des nouveaux modèles en rayon toutes les deux semaines chez Zara ou H&M, la mode, quel que soit le budget, semble plus que jamais basée sur les principes de remplacement permanent, de chasse à la nouveauté, d’égocentrisme, de superficialité.

Le drame du Rana Plaza au Bangladesh où ont péri plus de 1300 personnes il y a deux ans déjà a mis en lumière les aspects monstrueusement inhumains de l’industrie de la mode : sous-traitance aveugle, quête de la marge la plus élevée possible, déresponsabilisation des marques

Sans parler de l’impact négatif de cette industrie sur l’environnement qui va de l’épandage de pesticides sur les champs de coton, à la pollution due aux traitements chimiques des fibres ou à l’usure artificielle, en passant par la monoculture imposée aux agriculteurs des pays pauvres.

Pourtant il existe, dans la mode comme ailleurs un nouveau mouvement qui tend vers plus de durabilité. On appelle ça le slow fashion. S’il n’est pas encore tout à fait au top de la tendance chez les fashionistas les plus endurcis, le mouvement prend de l’ampleur, crise économique, écologique et éthique oblige. Pas besoin de s’habiller en chanvre non traité ou en poil de chèvre pour être slow fashion. On peut tenter les propositions suivantes :

La mode éthique

Veja

Baskets Veja

De nombreux jeunes créateurs s’engagent dans la voie de la mode éthique ou de la slow fashion. Généralement ils choisissent de faire produire localement ou le plus près possible de la ressource. Ensuite ils sélectionnent leurs matières premières pour leur qualité environnementale et éthique. Enfin ils privilégient des coupes plus intemporelles, des pièces qu’on peut avoir envie de garder longtemps.

Pour trouver une sélection de marques slow fashion à s’offrir en ligne le site Made&More offre un petit aperçu du marché.

Et pour les fans de baskets, on plébiscite VEJA. La marque française de baskets éthiques qui utilise des matières premières non polluantes (coton bio, caoutchouc naturel, cuir naturel) et rétribue les producteurs de façon juste.

 

L’occasion de luxe

vestiaire collective

Grosse tendance due à la crise et à l’appétit de nouveauté insatiable des « modeuses », le vide dressing chic a la côte. Pour celles qui n’ont pas la chance de pouvoir écumer les vide dressing parisiens, Internet offre une alternative de qualité avec entre autres :

Vide dressing qui propose des pièces de marque de 50 à 75% du prix boutique. L’état n’est pas toujours comme neuf mais les bonnes affaires sont réelles.

Vestiaire collective pour des pièces de mode à l’état et à l’authenticité contrôlée. Jusqu’à 70% du prix boutique mais ça reste quand même très cher.

Instant Luxe  propose d’acheter d’occasion des sacs, bijoux, montres et autres accessoires de grandes marques entre 20 et 75% moins cher qu’en boutique. Beaucoup de choix pour des objets qui peuvent être en excellent état ou en état d’usage (le prix varie en fonction).

La location de vêtement

ma bonne amie.com

Parce qu’on a pas forcément envie de toujours ressortir la même robe aux réveillons ou aux mariages et qu’on a pas toujours les moyens de dépenser 500 à 1000 euros pour une robe de créateur. Encore plus éphémère que l’achat et la revente de vêtement, la nouvelle tendance est à la consommation collaborative version mode. La quoi ? La location est un peu à la mode ce que le covoiturage est au transport. Le concept existe aussi bien pour les montres de luxe que pour les vêtements, qu’ils soient griffés ou pas. Les frais de port et le nettoyage sont pris en charge par le loueur.

PRINCIPAUX SITES

Mabonneamie.com

Vous rêvez d’une robe de mariée griffée Chloé mais vous n’avez pas envie de dépenser plus de 200 euros ? Vous êtes invitée aux César mais aucune grande marque ne vous prêtera de robe longue ? Mabonneamie.com est un site basé à Paris mais qui peut envoyer sur toute la France des robes, accessoires et manteaux de grands couturiers (Paule Ka, Rikiel, Lanvin…) à la location. Les parisiennes ont la chance de pouvoir essayer en showroom privatisé. Les autres doivent contacter les conseillères du site pour ne pas se tromper de taille.

C’est ma robe

La liste des designers est vaste et les prix variés. Une robe de cocktail Christian Dior en vente 1900 euros en boutique vous sera louée 190 euros et on vous propose bien sûr les sacs qui iront le mieux avec (autour de 40 euros la location de sac). La sélection est de bon goût et le choix très large à essayer dans le 1er arrondissement de Paris ou à louer en ligne.

Chic by Choice

Cet autre site, de location, d’origine américaine propose des robes de cocktail et des robes longues mais aussi des petites robes de fête à partir de 50 euros la location. Le style est plus américain.

Le Closet

Autre concept, moins orienté luxe, Le Closet fonctionne sur le principe de l’abonnement : pour 49 euros par mois l’internaute reçoit des colis contenant trois vêtements et deux accessoires sélectionnés par les stylistes du site à partir d’une wishlist. Les marques sont des petits créateurs, on peut acheter ses coups de cœur ou renvoyer les vêtements après les avoir portés et en recevoir d’autres.

Le Do It yourself

blue scarf

Autrefois réservé à votre grand-mère, le fait maison s’est transformé en Do it yourself et enthousiasme les fashionistas et les hipsters.

Il suffit pour s’en convaincre d’aller faire un tour sur les sites de knitting (c’est plus branché que tricot). Certains proposent des kits (un peu chers) à tricoter soi-même avec de la laine de très bonne qualité, comme We are knitters

(un peu cher pour du DIY on vous aura prévenu).

La customisation a la côte. On peut avoir un peu peur des résultats mais rien de mieux pour rendre unique un vêtement vendu à des milliers d’exemplaires.

Margot, la créatrice de YoumakeFashion, une des blogueuses les plus calées sur le sujet donne plein de conseils de DIY mode.

Crédits photo :

Coeur en tricot CC BY-SA 2.0 Mararie

Tricot bleu CC BY -NC 2.0 Tony&Wayne


Un commentaire

  1. Modelya dit :

    Bonjour, votre article m’a beaucoup plus. C’est clair qu’il faut une autre façon de consommer et de nombreuses possibilités existent aujourd’hui comme vous le montrez. J’ai un blog où je parle de mode éthique entre autre, http://modelya.fr/ n’hésitez pas à y faire un tour. Et à bientôt sur eco-blog. Belle journée.

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.