10
Avr

Véhicules électriques : Enfin le boom !

2014 a été l’année du boom pour les ventes de voitures électriques. Avec une politique particulièrement incitative en 2015, la France pourrait même passer en tête des immatriculations de véhicules 100% électriques en Europe ! L’occasion pour nous d’ouvrir un grand dossier consacré à la voiture propre. On commence par un état des lieux du marché aujourd’hui.

153768ZoeZenCharge

La zoé (zéro émission) de Renault, un beau succès !

Ca y est, après en avoir rêvé pendant des décennies, le consomm’acteur vert peut enfin opter pour la voiture zéro émissions * sans passer pour un illuminé et sans se ruiner.

En 2014 le nombre d’immatriculations de voitures électriques en Europe a fait un bond de 60 %,  avec 60 199 véhicules électriques immatriculés l’an dernier.

La première place est attribuée sans conteste à la Norvège où 1 véhicule sur 10 est électrique. La raison de cet engouement soudain ? N’allez pas croire que c’est le côté naturellement plus vert des pays de l’Europe du Nord : la Belgique, la Suède ou encore le Danemark sont tout en bas du tableau. Non, la raison de cet engouement c’est tout simplement une politique publique particulièrement incitative. La preuve que l’écologie est avant tout affaire de politique.

La France très bon élève

Sur ce point, la France qui était déjà deuxième des ventes de véhicules électriques en 2014 devrait faire des étincelles en 2015. En effet les nouvelles politiques d’incitation font fort :

– Bonus écologique de 6300 euros maintenu pour l’achat d’un véhicule électrique. Résultat, le prix devient compétitif par rapport à celui d’une voiture dite thermique (essence ou diesel).

– Depuis le début du mois d’avril, vous avez droit à 10 000 euros de bonus si vous remplacez votre véhicule Diesel par une voiture électrique

– Crédit d’impôt de 30% pour l’installation d’un système de recharge à domicile dans le cadre du CITE (Crédit d’Impot pour la Transition Energétique)

– Développement d’un maillage national d’infrastructures de recharge à même de rassurer les conducteurs quant à leur autonomie.

©AMT

©AMT

C’est très joli tout ça me direz-vous, mais dans quoi on roule ? La bonne nouvelle c’est aussi ça : l’offre est plus en plus large. Oui je ne sais pas si vous aviez remarqué mais dès qu’on disait « j’achèterai bien une voiture électrique un jour » il y avait toujours un râleur pour dire « non mais attend, tu pourras jamais la faire réparer, personne sait faire !

Là normalement ça devrait aller : Renault, Nissan, Volkswagen, BMW, Peugeot, Citroën… Les constructeurs se bousculent pour être présents sur le segment du 100% électrique.

Ce sont Renault et Nissan qui dominent, se partageant même plus du quart du marché européen ! En France c’est logiquement la Zoé de Renault qui séduit le plus les conducteurs verts (49,7% des ventes) suivie de la Nissan Leaf qui la devance en revanche légèrement dans le reste de l’Europe.

À noter, en France il y a un bel équilibre entre véhicules particuliers et véhicules utilitaires grâce à l’engouement des entreprises, notamment à la Poste qui possède la plus grosse flotte de véhicules électriques mondiale !

Et au niveau mondial ?

Les choses vont aussi dans le bons sens. Chaque année, le marché mondial des véhicules électriques ou hybrides rechargeables double.

États-Unis, Japon et Chine sont en tête des pays ou on achète le plus de véhicules électriques. Il faut dire qu’au Japon les conducteurs de voiture zéro émission pourront bientôt se faire rembourser une partie de leurs frais d’autoroute.

Ça motive ! Même les voitures de luxe arrivent sur le marché du 100% électrique. Le constructeur californien Tesla a ainsi écoulé plus de 55 000 exemplaires de sa berline électrique de luxe, la Model S. Son prix ? 60 000 dollars tout de même, soit plus du double du prix d’une Zoé, ou d’une Peugeot iOn.

La Model S de Tesla © Henri Kotka

La Model S de Tesla © Henri Kotka

Bref, l’avenir du véhicule électrique semble bien plus radieux que son passé ne le laissait espérer. Car il revient de loin ! Mais ça on vous en parlera la semaine prochaine…

* On est d’accord, l’électrique c’est aussi le nucléaire, et non ça n’est effectivement pas très vert. Mais l’électricité propre ça existe, le pétrole propre, non.

Photo ATM et Henri Kotka sous Licence Creative commons

 


Un commentaire

  1. Vincent dit :

    En effet, et je pense que les ventes vont continuer à s’accroitre !

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.