24
Nov

10 innovations pour le vélo

38-innovation-velo

L’écologie gagne du terrain surtout quand le coût d’un produit « durable » se rapproche de celui d’une produit classique. Le développement durable doit composer avec cette logique dictée par le porte-monnaie du consommateur, mais heureusement, ce n’est pas la seule.

L’innovation permet également de se démarquer et de contribuer à faire avancer l’écologie : j’en veux pour preuve les innovations réalisées dans le secteur du cyclisme et qui permettent de promouvoir toujours plus la mobilité douce. Petit tour d’horizon…

Ass Saver

Ça porte bien son nom

Image de prévisualisation YouTube

Le GPS des cyclistes

Une simple indication lumineuse permet de garder toute son attention sur la route : une idée brillante.

Image de prévisualisation YouTube

Le remonte-pente à vélos

Complètement barré, mais tout aussi génial !

Image de prévisualisation YouTube

Un système d’éclairage rigolo

Pour être visible de nuit (et aussi un peu pour les gros geeks).

Image de prévisualisation YouTube

Un pédalier réglable pour vélo (made in La Yaute)

Pour gagner en puissance à chaque coup de pédale.

Image de prévisualisation YouTube

Un caddy de super-marché pour votre vélo

Ok, ça fait de la pub à l’enseigne, mais l’idée est bonne.

Image de prévisualisation YouTube

La selle qui ne manque pas d’air

Encore une fois : innovant !

Image de prévisualisation YouTube

Un vélo à 3 roues avec un toit

Ça ressemble aux scooters à 3 roues, mais il faut pédaler.

Image de prévisualisation YouTube

Le vélo sans chaîne

Pour éviter d’avoir les ourlets noirs (même si la pince à linge a encore de l’avenir).

Image de prévisualisation YouTube

Le pneu à suspension intégrée

Fallait y penser.

Image de prévisualisation YouTube

Photo : Hopkinsii

8 commentaires

  1. Allez faire un tour sur ce blog toujours renouvelé dans son genre : l’éco-nnerie.

    Je l’ai déjà commenté, il y a quelques temps. Cette fois, c’est à une sorte de panorama de la bêtise écolo que nous assistons en une seule pige. L’article s’appelle 10 innovations pour le vélo. L’argument consiste à énumérer des « innovations » et à leur attribuer le qualificatif d’écologique simplement parce qu’ils concernent votre biclard.

    Un rapide tour d’horizon permet de se rendre compte que l’innovation consiste surtout à attribuer des noms anglais à des trucs vieux comme Hérode ou à des inventions déjà-vues. La première « innovation » s’appelle « ass saver » : c’est une simple feuille de plastique allongée qui s’accroche à la selle et évite que les projections de la roue ne vienne tacher votre pantalon. En clair, c’est un garde-boue de fortune. Nul doute qu’il est en plastique recyclable ou quelque chose de ce genre. En langage écolo, ça s’appelle une « innovation ». Moi, j’appelle ça « prendre les gens pour des cons ».

    La deuxième est un GPS avec un système d’indication : vachement innovant, le GPS…

    La troisième est un remonte-pente pour vélo. Le commentaire du blogueur vaut le détour : « Complètement barré mais tout aussi génial ! » Pour moi, « barré », ça veut dire qu’on a perdu la raison. Donc un remonte-pente, c’est « complètement barré ». Logique. On ne parle pas de son impact carbone, de son influence sur le climat de la forêt amazonienne ou du risque que ce remonte-pente pour vélo fait courir à la bio-diversité locale. Vous rendez-vous compte… Non, tout ça est concentré dans une seule locution, à l’enthousiasme ambigu : « complètement barré »… On se demande si ce blogueur, soudain atteint de lucidité face à sa propre bêtise, n’est pas en train de nous décrire son état psychologique.

    Je ne vais pas toutes les énumérer (elles sont toutes aussi banales, déjà vues ou malhonnêtes), mais une dernière retient mon attention.

    Si vous faites vos courses comme faisaient les gens pendant la guerre, c’est à dire avec une cariole derrière le vélo, ne faites pas la grimace, malheureux ! Vous êtes face à un CONCEPT ! Un KONSEPT ! Comme ce concept, il faut le nommer pour le vendre, de préférence avec un nom destiné aux débiles mentaux (un trait de caractère communautaire, en l’occurrence), la société Intermarché appelle ça Koursavélo. En fait, du concept, la première syllabe suffira.

    D’ailleurs, ce n’est pas la seule « innovation » pour les pauvres : le vélo à trois roues avec un toit, sorte de pousse-pousse indonésien recyclé, nous laisse présager le monde que nous réservent les écologistes. Pénuries, pauvreté, darwinisme social sont les idées directrices de l’écologie au quotidien que nous préparent les candidats aux élections municipales et leurs cadres idéologues.

    Car chaque siège gagné par des écolos aux élections municipales se traduira par des places de stationnement supprimées, des kilomètres de couloirs de bus inutiles supplémentaires, des sens uniques, des voies piétonnes, des amendes, des bouchons occasionnés par des fêtes du boudin bio, des festivals de la byciclette recyclée, des manifestations toujours festives destinées à faire avaler de force à la populace qu’il faut désormais qu’elle se déplace comme les pauvres : à vélo.

  2. Mickaël dit :

    La forme est cash mais tant que le commentaire exprime un point de vue, aucune raison de ne pas y répondre.

    Pour ma part, je n’ai jamais cru à la pensée unique. En ce sens, l’écologie s’aborde et se vit sur l’éco-blog comme n’importe quel autre courant, sentiment ou idée : chacun l’exprimant de façon différente, avec plus ou moins de justesse.

    J’espère que tu pourras comprendre l’unique but de ce blog qui est justement d’ouvrir au débat écologique et de faire participer des gens qui n’auraient jamais échangé sur un sujet comme l’écologie, ou du moins pas ensemble.

    Si l’élite de l’écologie n’a pas besoin de ce blog pour penser et prendre soin de la nature, peut-elle se passer de la masse pour faire avancer l’écologie ? C’est cette frange de la population que nous essayons d’attirer sur ce blog par des moyens détournés.

    Soyons constructifs et factuels pour permettre au plus grand nombre de voir ce que serait pour toi la « juste » façon de penser : si l’idée d’ajouter des led et du plastique sur son vélo peut te sembler être une fausse piste, quels seraient tes conseils vis à vis des problématiques suivantes :

    – comment être vu la nuit en vélo ?
    – comment garder la raie net en vélo ?

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.