13
Mar

Mode : la haute couture est-elle le cancre de l’environnement ?

09-Nicolas Chauveau Greenpeace

L’image est à la mode ce que gynécologie est à l’amour. Greenpeace l’a bien compris, et c’est justement sur cet axe que l’ONG a décidé de jouer pour dénoncer les pratiques peu éthiques de certaines grandes marques de haute couture en matière d’environnement… celles-là même qui font et défont les tendances, et donnent le LA à toute l’industrie de la mode.

Fashion week, ou Toxic week ?

Suite à une enquête de transparence menée auprès de 15 grandes marques de haute couture, Greenpeace a dressé un classement quant à leur implication environnementale (notamment en matière de substances toxiques employées sur les chaînes de fabrication). Le constat n’est pas folichon : si Valentino fait exception et s’en sort la tête haute, les efforts de Dior, Gucci et Prada sont jugés insuffisants, et Roberto Cavalli décroche même la mention « Mauvais ». Dans un soucis de relever le niveau, et d’engager le dialogue avec le milieu hermétique de la haute couture, Greenpeace s’est invité à leurs défilés à l’occasion de la Fashion Week de Paris : grande messe des aficionados de la mode.

Image de prévisualisation YouTube

Les militants de l’ONG ont défilé devant l’entrée officielle de la Fashion Week (au Jardin des Tuileries) en arborant des banderoles « Hermès toxic ? », ils ont également collé des affiches sur les vitrines de Dior et Chanel. Ces actions directes visent à interpeller directement les maisons de haute couture à qui Greenpeace a lancé pour défi de s’engager pour la plus intelligente des tendances : une mode qui ne détruit pas les forêts tropicales et ne pollue pas les ressources en eaux de la planète.

The Fashion Duel : provoquez la mode

09-toxic-week

Avec Greenpeace, il faut toujours s’attendre au deuxième effet Kiss Cool (quand les mâchoires d’un pitbull se referment, difficile de lui faire lâcher prise). L’ONG a décidé de provoquer la mode en duel. La campagne The Fashion Duel est ainsi née avec pour objectif de promouvoir une mode sans pollution et sans destruction. De nombreux internautes se sont prêtés au jeu de la provoque en lançant un gant au visage des grandes marques de haute couture. Mais pas de cuir ou de « textiles nobles », puisqu’il s’agit d’un gant de ménage en latex : comme une invitation à anticiper le grand ménage de Printemps ! Le buzz commence à prendre, et les grandes marques ne pourront pas faire la sourde oreille bien longtemps, car s’il est question de leur devoir d’exemplarité, il en va par extension aussi de leur image de marque.

Image de prévisualisation YouTube

Photo (c) Nicolas Chauveau / Greenpeace

Un commentaire

  1. Mary dit :

    Au regard des marges colossales de la haute-couture et du secteur du luxeluxe, on pourrait s’attendre à des process plus respectueux de l’Homme et de l’Environnement. Ce n’est souvent pas le cas dans cette industrie liée au monde de la finance, avec des taux de rentabilité records…

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.