BRF – le super compost des jardins !

Rameaux de Tilleul avant fragmentation BRF

Depuis que j’ai fait l’acquisition d’un bout de terrain, je m’intéresse de plus en plus au jardinage. J’ai déjà planté quelques pieds de tomates et j’enterre tous mes déchets organiques (noyaux d’abricots, d’olives, épluchures de melons, courgettes…) pour nourrir le sol avec ce compost gratuit.

Poignée de BRF broyéLa qualité du sol semble d’ailleurs être la clé pour réussir son potager. De nombreux jardiniers vous dirons que la meilleure solution consiste à ajouter une épaisseur de terre végétale, ou de mettre du compost sur vos plantations… ce qui est déjà très bien. Sauf qu’il y a peut-être encore mieux, une technique méconnue qui semble donner d’excellents résultats : le BRF, ou bois raméal fragmenté.

Des morceaux de forêt dans votre jardin

Broyage des branches de bois raméaux fragmentésLa technique BRF (termes inventés par le professeur Gilles Lemieux) consiste à reproduire l’humus d’une forêt en disposant sur le sol des morceaux de rameaux broyés sur une épaisseur supérieure à 3cm. Les branches sélectionnées doivent être vertes (pas de bois mort) car c’est justement leur vitalité et les nutriments contenus qui permettent au sol de se restructurer. En contact avec la terre, le bois va se décomposer grâce à de petits champignons appelés basidiomycètes du sol (ou « pourriture blanche »).

Rameaux de tilleul avant broyage BRFAvantages du BRF : Mais alors, pourquoi recréer un humus forestier ? En fait, la forêt est un modèle en matière d’agriculture : elle se développe seule, sans intervention humaine. Ainsi, les nutriments apportés par le BRF vont permettre aux plantations de se développer de façon plus naturelle. Du reste, le BRF offre un meilleur rendement, nécessite très peu d’arrosage et de désherbage, prévient les maladies… et surtout, il fabriqué à partir d’une ressource naturelle et renouvelable qui limite l’emploi de produits chimiques.

Le BRF en pratique dans votre jardin… ou dans votre exploitation agricole (on sait jamais) !

Le broyage des rameaux de bois et l’épandage est un opération à renouveler tous les trois à quatre ans. Il suffit de louer une broyeuse (facile) et de se fournir en branches (facile aussi si vous êtes propriétaire d’un bois) : le diamètre devant être inférieur à 8 cm car ce sont dans les petites branches qu’on trouve le plus de nutriments. Pour aller plus loin :

Humour [noir] au jardin

Pour conclure sur une note humoristique, savez-vous pourquoi les personnes âgées aiment le jardinage ? Réponse : pour s’habituer à la terre. [ndr : cette petite vanne peut faire grincer des dentiers, mais que nos vieux se rassurent, mois aussi je finirai en compost !].

(Photos arpent nourricier)
About the author
Community Manager de l'imprimerie Villière (imprimerie écologique).

3 Comments

  1. Intéressant ! Je ne peux pas trouver de broyeuse où je vis. Que me conseillez-vous, vu que je suis trop feignant pour broyer le bois avec mes dents ?
    Voila une bonne blague bien grinçante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.