25
Jan

Comment survivre à l’apocalypse ?

Pour commencer je tiens à préciser que nous ne sommes pas une secte mais que nous acceptons les dons, envoyez vos chèques et espèces à l’ordre de l’imprimerie du temple solaire – ZA juge Guérin 74160 Beaumont.

L’égoïsme écologique

Quel facteur commun motive les gens à préserver l’environnement ?

Pour aller plus loin que l’envie de conserver une grande biodiversité (et de bien achalander les supermarchés), ou celle de garder un coin de verdure pour gambader, un écolo n’avouera jamais assez que ses efforts découlent d’une réaction purement égoïste : l’envie de sauver ses fesses !

Si j’ai modifié mon comportement, j’avoue que c’est en partie pour la même raison mais je n’ai aucun scrupule puisque la survie et la nature me passionnent.

Automutilation aliénée

En Occident (et progressivement en Orient), les gens accordent d’avantage de crédit à la science (le rationnel) qu’au sacré (l’émotionnel).

Mais alors, pourquoi nous qui sommes si terre à terre ne prenons-nous pas plus en compte l’avis des scientifiques sur l’état du globe ? L’avenir de l’humanité n’a t-il d’ailleurs pas été largement compromis lors du sommet sur le climat de Copenhague en 2009 ?

Les causes du mal

La peur de la nature et l’égoïsme mercantile sont les principales cause des mutilations infligées à la terre par l’homme. Mais on l’a vu plus haut, nul n’est parfait et même les écolos ont leurs petits travers.

Apocalypse Now

C’est l’inefficacité de l’homme à préserver ses ressources et son incapacité à conserver un environnement vivable qui a des conséquences désastreuses aujourd’hui (mauvaise qualité de l’air, trou dans la couche d’ozone, nuage de pollution, pluies acides, fonte des glaces…), et peut-être dévastatrices demain (élévation du niveau des mers, glissements de terrain, inondations… et apocalypse).

Les Mayas avaient prévu que l’homme irait au-delà de ses technologies et qu’il finirait par revenir aux cycles naturels basés sur l’Harmonie Universelle.

Étymologiquement parlant, « apocalypse » est une transcription de l’hébreu «nigla» et signifie mise à nu, ou encore révélation. Ce ne serait pas forcément la fin de notre espèce, mais la fin d’une ère, l’avènement d’un état des choses différent même si ça risque de saigner un peu.

Au passage, pensez à solder vos RTT et vacances avant le 21 Décembre 2012, date prévue pour l’apocalypse par le peuple Maya.

La vision de Stalking Wolf

Au cours de l’année 1920, le sage apache Stalking Wolf, également surnommé « Grand-Père », qui avait grandi en marge de l’influence des Blancs a eu la vision de 4 prophéties qui annonçaient la fin de l’humanité… à moins que nous ne revenions à une vie plus proche de la nature.

Il se peut que deux d’entre elles se soient déjà réalisées.

  1. Premier signe : la grande famine
    Il y aura des famines avant et après, mais celle-là marquera les esprits des hommes sur toute la terre, d’autant qu’elle sera accompagnée d’une maladie destructrice.[Il pourrait s’agir de la famine connue en Éthiopie à partir de 1984, et de l’arrivée du virus du sida.]
  2. Deuxième signe : les trous dans le ciel
    Le ciel se déchirera à cause de l’homme, de ses voyages, et des péchés de ses aïeux. Ces trous annonceront la mort de ses petits-enfants, héritage laissé à l’homme pour avoir vécu loin de la Nature. Au moment où ces trous apparaîtront, les hommes devront faire un choix : continuer sur la voie de la destruction ou revenir vers une philosophie de la Terre et mener une existence plus simple. Ce choix décidera de leur avenir.[Il pourrait s’agir des trous dans la couche d’ozone.]
  3. Troisième signe : la nuit où les étoiles saigneront
    Partout le ciel sera rougi par le sang, jour et nuit il répandra du feu et la sécurité ne règnera plus nulle part dans le monde créé par l’homme. Les enfants de la Terre devront vivre dans des endroits sauvages reculés. Un an s’écoulera avant le dernier signe, 4 saisons de paix pendant lesquelles il faudra apprendre à vivre caché et selon la philosophie de la Terre.[Le cas échéant, tachez de vous en souvenir !]
  4. Quatrième signe : l’extinction de la civilisation
    Le dernier signe apparaitra au cours des 10 hivers qui suivront la nuit où le ciel sera Rouge. Une famine frappera le monde entier avec une puissance que l’homme ne peut imaginer. L’eau, les lacs, les rivières, les sols et le ciel seront infectés. Les cultures seront décimées et une épidémie éradiquera les populations. Les hommes se feront chasser et manger par d’autres hommes plus forts. Il faudra se cacher toujours plus pour les éviter mais ils disparaitront petit à petit. Seuls les enfants de la Terre survivront, s’ils savent vivre au plus près de la Terre et de son esprit.[C’est pas le moment de commencer un régime, faites plutôt des réserves.]

Le monde d’après

Si vous avez une chance de vous en sortir, le plus dure ne serait pourtant pas derrière vous… mais bien devant puisque les conditions de vie serraient précaires, entrainant de graves troubles.

La préoccupation première étant de se nourrir, trouver de quoi manger deviendrait de plus en plus difficile si notre logistique d’approvisionnement et de production est déstabilisée ou totalement anéantie.

François Couplan (écrivain et ethnobotaniste français) nous révèle qu’il ne reste en France plus que 0,1% de la population qui pourrait subvenir à ce besoin grâce à la cueillette sauvage et à ses connaissances en la matière. A l’échelle de notre pays je vous laisse imaginer ce qu’il pourrait advenir des 64 935 000 autres (famine, pillage, violence, cannibalisme…).

Dans ce monde post-apocalyptique, plusieurs types de populations pourraient subsister avec moins de mal que nous si elles savent se protéger ou se cacher des bandes armées : les peuples premiers chasseurs-cueilleurs en font partie.

L’arbre des possibles

Selon Stalking Wolf, le présent est comme la paume de la main et chaque doigts représente un avenir possible. L’un est plus puissant que les autres, c’est la façon dont le cours des choses nous touchera sûrement… mais si l’homme sait faire les bons choix, il pourra en modifier l’orientation.

La clé de la survie

Qui peut affirmer que nous verrons un jour ou non l’apocalypse et qu’il s’agit d’une théorie purement fantasque ? Pas moi en tout cas.

Il est cependant une chose essentielle à mes yeux concernant les techniques de survie : il vaut mieux éviter une situation risquée plutôt que de s’y préparer… mais quand elle devient inévitable, il faut être prêt à s’y confronter techniquement, et mentalement.

Anticiper pour survivre

L’éco-blog proposera d’autres billets plus poussés en matière de survie si cela vous intéresse, mais avant toute chose, notre but est de provoquer une prise de conscience sur le grand défi environnemental de notre ère… et si ça peut éviter l’apocalypse, je ne serais pas gourmand : rebaptisez simplement les Champs Elysées en mon nom.

A boire et à manger

Le dérèglement climatique illustré par Climat Mundi.
Site à découvrir, l’homme avisé et l’apocalypse selon Sens de la Vie.

A lire, « The Quest » de Tom Brown Junior (initié à la survie et à l’esprit de la Nature par Stalking Wolf). Voici un extrait, La Nuit où le ciel sera Rouge traduit en français (source magasine Nexus n°7).

A lire, « The Road » de Cormac McCarthy.

Image de prévisualisation YouTube

9 commentaires

  1. Simon dit :

    Wow ! Belle réflexion, enfin du concret et du réalisme dans les vagues d’écologie qu’on nous balance sans jamais approfondir. Bravo !

  2. Mickaël dit :

    Le gens affirment trop souvent que « l’apocalypse c’est du flan » mais je crois que c’est surtout pour se rassurer eux-même.

  3. Mike - botaniste heureux et markéteux sur le départ dit :

    je n’ai pas encore tout lu, mais la structure de ce long post me dit que je vais y trouver des arguments utiles pour la suite de ma vie 🙂
    Merci

  4. Mickaël dit :

    Mickaël@Mike : Si tu es botaniste, mon prochain billet sur François Couplan devrait t’intéresser également je pense !

  5. Mike - botaniste heureux et markéteux sur le départ dit :

    @Mickael : je suis bien plus qu’un botaniste, mais c’est un autre sujet 🙂 Evidemment que si tu parleçois COUPLAN ca m’intéressera.
    Belle et délicieuse journée vivifiante !

  6. quatrefeuilles dit :

    Après avoir lu tout ça, c´est comme si l´on avait lu dans mon âme. Apparemment, l´humanité se trouve au stade du moyen-age et ne comprendra tout le mal qu’elle fait subir à la terre qu’en le subissant à son tour.

  7. quatrefeuilles dit :

    Bizarr, dans mon kommentaire précédant j´avais écris autre chose que ce que l´on peut lire actuellement. Cela me prouve une nouvelle fois que mes doutes sont juste. Merci. C´est un peu comme la presse ici, l´ on enlève la bonne moitié, et avec le reste l´on nourri le peuple.

  8. Mickaël dit :

    Notre ligne de conduite se veut pourtant claire : c’est pourquoi tout message écrit en langage SMS est retranscrit en français, toute publicité directe supprimée (liens, mots clefs…), et toute phrase incompréhensible ou incomplète également supprimée ou complétée. Je pense que ça a du être le cas !?? Sache que notre but est justement de donner la parole aux gens, aussi je t’invite à reformuler ton message.

  9. duez dit :

    bonsoir moi j ai calculer le mot apocalypse
    espylacopa
    zklxzobkhv
    vhkbozxlkz
    dans tous les sens en commencent par le debut de lalphabet et la fin je les ai changer en chiffre se qui donne 1 16 15 3 1 12 25 16 19 5
    5 19 16 25 12 1 3 15 16 1
    26 8 11 2 15 26 24 12 11 22
    22 11 12 24 26 15 2 11 8 26
    54 54 54 54 54 54 54 54 54 54
    ce qui me donne en verticale un total de 54 a chaque fois mais je ne sais pas ce que sa veut dire merci

Laisser une réponse


Subscribe without commenting





Imprimer Naturellement by Imprimerie Villière

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Inscrivez vous à la newsletter de l'Éco-Blog !

Un condensé de toute l'actualité écologique dans votre boîte mail, gratuitement.

Merci de votre inscription ! Un email de confirmation vient de vous être envoyé.